La canneberge, une baie magique

Un fruit rouge miraculeux

Souvent appelée par son nom anglais cranberry et aussi connue sous l’appellation grande airelle rouge d’Amérique du Nord ou atoca au Québec, la canneberge est un arbuste à baies du genre des airelles. Elle nous apporte tout au long de l’année de nombreux nutriments précieux.

L’arbuste de la canneberge est un proche parent des airelles que l’on trouve chez nous. Les canneberges congelées et séchées sont disponibles toute l’année. On ne trouve malheureusement dans nos régions que rarement des baies fraîches. Leur goût est âpre et aigrelet et elles sont souvent transformées en jus et en confitures ou utilisées dans la préparation de muffins, d’autres pâtisseries et de desserts. Cuites, elles se marient à merveille avec le gibier et le pâté. Les canneberges sont aussi un vrai régal crues.
Antioxydants puissants et effet anti-agrippant.

Ces baies de couleur vive contiennent une grande quantité de vitamine C ainsi que divers antioxydants puissants, qui lui confèrent notamment son rouge éclatant et ses vertus bienfaisantes pour l’organisme. Prouvée par plusieurs études, l’efficacité du jus de canneberges pour prévenir les infections buccales, gastriques et urinaires n’est pas due à un effet antibactérien, mais aux propriétés de composants particuliers qui empêchent les bactéries de s’agripper et la constitution d’un biofilm sur les muqueuses. Les bactéries pathogènes ne pouvant pas s’établir à la surface des muqueuses, elles sont plus facilement évacuées par l’urine, la salive ou le suc gastrique. La proanthocyanidine, une substance végétale secondaire contenue dans les canneberges, est à l’origine de cet effet. Le jus de ce fruit rouge est particulièrement efficace pour prévenir les inflammations de la vessie. D’autres composants lui confèrent cette propriété : les canneberges sont très riches en acide quinique et en acide hippurique, qui augmentent fortement l’acidité de l’urine, ce qui empêche les bactéries de prospérer. La forte teneur en acides tanniques des canneberges freine aussi la propagation des bactéries dans la vessie. 
Afin de bénéficier de l’effet protecteur du jus de canneberges, il faut en boire au moins deux fois par jour, idéalement le matin et le soir. Une étude montre que l’effet anti-agrippant résultant de la proanthocyanidine survient dans les deux heures suivant la consommation de jus de canneberges et peut durer jusqu’à dix heures. 

Avantages en bref :

  • disponibles toute l’année
  • donnent du pep à n’importe quel muesli
  • meilleur moyen d’éviter les inflammations de la vessie
  • relèvent les plats sucrés et salés
  • délicieuses crues, cuites, séchées et en jus

 

Recette de cuisine

Marianne Botta  I  28 février 2017

 

FlowerPower Fitness et Wellness SA
  • Medbase
  • Migros Aare
  • Quevita
  • Fitnesspark Hamam Baden
  • Fitnesspark Time-Out Ostermundigen
  • Fitnesspark Hallenbad Oberhofen
  • Bernaqua
  • Golfpark Moossee
Parternaire