En forme pour affronter l'hiver

Qui possède un bon système immunitaire affronte mieux l'hiver et récupère plus rapidement d'une éventuelle grippe. Quel rôle l'alimentation joue-t-elle alors? On ne le sait pas encore exactement.

Les virus des refroidissements et de la grippe aiment les températures froides et la grisaille hivernale. Ces conditions climatiques sont optimales à leur survie et à leur multiplication. En hiver, le risque d'attraper la grippe ou de souffrir un refroidissement est élevé et on nous vante les vertus d'un système immunitaire fort.

Notre résistance aux maladies dépend de différents facteurs. Les effets de l'alimentation sur le système immunitaire ne sont pas encore déterminés avec certitude.
Ce qui est toutefois sûr, c'est qu'un corps sain affrontera mieux un refroidissement ou une infection grippale. Les personnes trop maigres, en surpoids ou présentant des carences nutritives s'en tirent moins bien. Les vitamines A, B6, C, D et E, les acides foliques ainsi que les minéraux tels que le zinc, le fer, le sélénium et le cuivre sont particulièrement importants, car ils régulent diverses fonctions immunitaires.

Toutefois, personne ne peut échapper avec certitude à un refroidissement ou à une grippe, même en cas d'apport idéal en vitamines et minéraux. L'utilité des comprimés de vitamines C en cas de refroidissement est largement controversée. Les chiffres concernant l'apport en vitamine D sont plus pertinents: près de deux tiers des Suisses présentent une carence en vitamine D en hiver, car l'ensoleillement est très faible durant cette saison.
Les aliments comme les produits laitiers, les champignons ou le poisson ne fournissent dans ce cas qu'un apport limité en vitamine D. Il est plus efficace de se promener l'après-midi ou de prendre des suppléments de vitamine D.
Des tests en laboratoire démontrent que le zinc, un oligo-élément présent dans la viande, le lait et le fromage, freine la multiplication des virus du rhume les plus courants (rhinovirus). Des préparations contenant du zinc offrent donc de bonnes chances de diminuer la durée et les symptômes d'un refroidissement, mais elles doivent être prises dès les premiers symptômes.
Avant de prendre des suppléments de vitamines, il faut toujours lire attentivement les instructions de l'emballage ou en discuter avec un médecin. Cette précaution permet d'éviter les effets secondaires.

 

Conseils pour renforcer son système immunitaire en hiver :

  • Plus votre assiette de légumes, salade ou fruits est colorée, plus l'apport en substances bioactives sera efficace.
  • Outre les aliments de saison et régionaux, les baies congelées peuvent aussi s'avérer utiles pour couvrir vos besoins en vitamines et nutriments.
  • Veillez à consommer tous les jours des bactéries lactiques avec vos aliments. Un yogourt nature, du séré ou de la choucroute favorise l'équilibre de la flore intestinale naturelle, stimule le système immunitaire et favorise la bonne santé de votre organisme.
  • Buvez suffisamment. Des muqueuses bien hydratées peuvent mieux lutter contre les agents pathogènes.

 

Marianne Botta l12 juillet 2018