Cuisine d'antan

Il vaut la peine d'emprunter certaines recettes à nos aïeules

Mettez-vous à leur place : vous n'avez à disposition qu'un potager, quelques fermes à proximité et une cuisine. Seriez-vous capable de cuisiner de vos propres mains tout ce que vous souhaitez manger ?

Probablement pas. Nous achetons de nombreux plats préparés au magasin du village ou au supermarché sans y réfléchir. Concrètement, tous les produits emballés n'existeraient pas sans l'industrie alimentaire. Les aliments de fabrication industrielle se sont avérés nécessaires pour fournir aux citadins des substituts de produits frais à bon prix. Ainsi, la population urbaine toujours croissante et sans terre n'a souffert ni de la faim ni de carences alimentaires. Parallèlement, la société a évolué. Alors qu'en 1900 une femme au foyer passait en moyenne sept heures quotidiennement dans la cuisine, une étude de 2011 révèle qu'en semaine elle consacre aujourd'hui à peine une heure par jour à la préparation d'un repas de midi ou du soir. Le temps ainsi gagné est dédié à l'activité professionnelle ou aux loisirs. En outre, de nombreuses personnes n'entretiennent ont perdu le rapport direct aux denrées alimentaires et ont oublié comment les préparer et respecter les règles d'hygiènes.

Retour aux racines
La population en est toujours plus consciente. Elle se tourne à nouveau vers ses racines culinaires et les recettes de nos grands-mamans. De nombreuses personnes souhaitent des denrées régionales produites dans le respect du développement durable, des fruits et des légumes fraîchement cueillis et de la viande provenant d'animaux élevés dans des conditions dignes. La cuisine de nos aïeules s'avère précieuse, car elle remplace des plats préparés par des aliments complets, frais et naturels. Elle permet ainsi de manger moins de sucre, moins de produits manufacturés et moins de charcuterie. Grâce aux denrées locales, notamment le gibier, les poissons de la région, les fruits séchés, les pommes, les baies fraîches, les produits laitiers fermentés comme les yoghourts, l'épeautre et le pain de seigle complet.

 

Les avantages en un coup d’œil:

  • cuisine de saison et régionale
  • redonne vie à d'anciens savoirs
  • évoque les vacances et les visites chez grand-maman
  • permet de reprendre contact avec les aliments
  • inclut même le chocolat et les röstis

Marianne Botta l le 22 juin 2016

 


 

 


FlowerPower Fitness et Wellness SA
  • Medbase
  • Migros Aare
  • Quevita
  • Fitnesspark Hamam Baden
  • Fitnesspark Time-Out Ostermundigen
  • Fitnesspark Hallenbad Oberhofen
  • Bernaqua
  • Golfpark Moossee
Parternaire